L'Islam
 

Pour qui la religion est-elle difficile ?

De même qu’à travers l'histoire, l'homme a lutté contre la nature et tenté de l’asservir,  il en a fait de même par son intervention sur la révélation en la déformant, la dénaturant et lui donnant une forme qui correspond à ses désirs.  À l'exception de la dernière révélation.

Les montagnes, les mers, les forêts, les déserts existent indépendamment du fait que nous appréciions ou pas leur existence. Vous pouvez tout à fait choisir de ne pas vous y rendre, de ne pas vous y trouver, de ne pas y vivre, mais vous ne pouvez changer le fait qu'ils sont bel et bien là-bas. Il en va de même pour la vérité. Elle demeure là, bien présente, telle une réalité extérieure à vous, silencieuse et muette ; vous pouvez lui tourner le dos avec dédain, vous pouvez fermer les yeux à chaque fois qu'elle croise votre regard, elle maintiendra son existence. Vous aurez froid l'hiver et transpirerez en été. Ni le fait que vous ayez froid, ni le fait que vous transpiriez ne signifient que ces saisons sont sujettes à un dysfonctionnement. Elles remplissent leurs fonctions sans prêter oreille à vos plaintes tout en continuant à vous prodiguer leurs services qui échappent, sur le coup, à votre attention. Tant que nous vivrons en harmonie avec la nature en renonçant à nous plaindre et à chercher à la transformer, nous mènerons une vie saine, satisfaisante et sereine. Au contraire, lorsque nous nous dévoyons en cherchant à lutter contre elle, nous risquons, en pensant avoir résolu un problème, de nous retrouver face à des milliers d’autres nouveaux problèmes.

À mon sens, il en va de même pour la religion. De même que l'ordre dans la nature suit son cours indépendamment de nos plaintes et de nos geignements égocentriques (fort heureusement d'ailleurs qu'il en est ainsi), la révélation, qui explique le système relatif à l’ordre spirituel, moral et social, continue à proclamer ainsi la vérité, indépendamment de la manière dont nos égos accueillent cette dernière. De même qu’à travers l'histoire, l'homme a lutté contre la nature et tenté de l’asservir,  il en a fait de même par son intervention sur la révélation en la déformant, la dénaturant et lui donnant une forme qui correspond à ses désirs.  À l'exception de la dernière révélation.

Probablement qu’en raison du fait que le monde de l'existence entame son dernier tournant, le Seigneur des mondes l’a prise sous sa protection et, en accordant ainsi une nouvelle fois son aide à l'homme dont la comparution devant Lui est imminente, il a rendu possible, pour celui qui le souhaite, de trouver le guide et le chemin de la vérité inaltérée. 

Considérée sous cet aspect, la religion aussi est difficile. Elle exige de vous que vous gériez votre temps, votre argent et vos désirs. Elle exige que vous surmontiez vos faiblesses, que vous remplissiez vos cœurs de foi et de fidélité, d’oublier vos tracas en plaçant votre confiance en Allah. Vous ne pouvez pas édifier votre religiosité d’une autre façon.

La vérité est rude. Car elle ne flatte pas notre égo. Elle ne nous distrait pas. Elle nous fait souffrir. Elle nous laisse en plan. D'un côté,  il y a la volonté de jouir d’une liberté sans limites en laissant libre cours à nos passions et, de l'autre, des contraintes et des responsabilités imposées par la vérité. Un randonneur ne peut dormir jusqu’à midi, un agriculteur ne peut se permettre de prendre des congés pendant la période estivale, etc. Bien entendu, vous pouvez tout à fait choisir de dormir jusqu’à midi et de passer l’hiver en vous adonnant au ski. Dans ce cas, cela signifierait que vous renoncez à la récolte.

Considérée sous cet aspect, la religion aussi est difficile. Elle exige de vous que vous gériez votre temps, votre argent et vos désirs. Elle exige que vous surmontiez vos faiblesses, que vous remplissiez vos cœurs de foi et de fidélité, d’oublier vos tracas en plaçant votre confiance en Allah. Vous ne pouvez pas édifier votre religiosité d’une autre façon.

Proclamer sans détour et dans toute sa simplicité la vérité de la religion a aussi été, au début, une rude tâche pour le Prophète (saw). Des mois durant, Il (saw) en éprouva la souffrance. Avec la guidance de notre Seigneur qui lui permit de ne pas laisser la grâce et la sensibilité émanant de sa personnalité faire de l’ombre au message d’Allah, il parvint à conserver cette grâce et cette sensibilité dans le cadre strict des relations humaines et, lorsqu’il s’est agi de faire entendre la vérité, à ne chercher à complaire à quiconque.

Ô toi, l’homme d’aujourd’hui qui érige le bien-être comme mesure de la vérité ! Tu n’es pas la mesure de la vérité. Tu n’es qu’une partie de la vérité. Tu t’élèveras en accord avec l’existence lorsque tu seras en harmonie avec sa totalité et à la mesure que tu pourras soumettre les caractéristiques qui te constituent à la vérité sans leur accorder une primauté au détriment de celle-ci. À défaut, tu glisseras du socle pour chavirer et sombrer dans les abîmes. C’est peut-être cela le gouffre et la chute vers celle-ci a d’ores et déjà commencé.

 

Commentaires

 
Aucun message. Cliquez pour ajouter un commentaire

Suivez ledernierprophete.info