Dossiers
Divers
 

La personne indécise et sans caractère : L’hypocrite

عَنْ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ مَثَلُ الْمُنَافِقِ كَمَثَلِ الشَّاةِ الْعَائِرَةِ بَيْنَ الْغَنَمَيْنِ تَعِيرُ إِلَى هَذِهِ مَرَّةً وَإِلَى هَذِهِ مَرَّةً‘

« L’hypocrite (mounafiq) est tel un mouton confus faisant des vas et viens entre deux troupeaux. Il va vers un troupeau puis vers un autre. » (Mouslim, Sifatü’l mounafiqin, 17)

Le Coran défini l’hypocrite comme « une personne se montrant croyante, défendant par sa parole sa croyance tout en cachant son hostilité envers Allah, son Prophète et les croyants ». Ainsi, l’hypocrite est celui qui essaye de montrer à autrui le contraire de son intérieur. 

En arabe, le terme nifâq venant du mot nfq est l’infinitif du bab moufa’ala. Quant au terme mounafiq, on raconte qu’il est dérivé du mot nefaq signifiant « cloître » ou du mot  Nâfiqâou’l-Yarbû portant un sens proche et ayant pour signification « taupinière ». Avec le temps, le mot a pris un sens religieux dans la littérature islamique, il a été utilisé au sens de personne cachant son incroyance tout en proclamant sa croyance ou personne se montrant croyante alors qu’en réalité elle ne croit pas. Avec une autre expression l’hypocrisie est l’état de « se montrer croyant, défendant par sa parole sa croyance tout en cachant en même temps son hostilité et son reniement envers Allah, son Prophète et les croyants. » Durant l’époque moderne, des sens tels que dissensions secrètes et altération de la paix interne ont aussi été rajoutés au terme d’hypocrisie. 

Le Coran définit l’hypocrite comme « une personne se montrant croyante, défendant par sa parole sa croyance tout en cachant son hostilité envers Allah, son Prophète et les croyants » (Baqara 2/8-10). Ainsi, l’hypocrite est celui qui essaye de montrer à autrui le contraire de son intérieur. Par ailleurs, le terme hypocrite a également été utilisé pour les personnes croyantes avec leurs cœurs mais qui négligent malgré cela les ordres et les interdits d’Allah. Ainsi, afin de différencier ces deux types d’hypocrisie le fait de se montrer comme croyant a été appelé hypocrisie de croyance (c’est ce qui est compris lorsque l’on parle d’hypocrite) et, l’état d’un croyant qui agit incorrectement ou qui œuvre insuffisamment au niveau des actes a été appelé hypocrisie d’action. Le fameux savant de Hadith Tirmidhî après avoir rapporté ce hadith “ La personne ayant ces quatre caractéristiques est un hypocrite. Si elle possède une d’entre elles, une partie d’hypocrisie va rester en elle jusqu’à ce qu’elle la délaisse: lorsqu’elle parle elle ment, lorsqu’elle donne une promesse elle ne la tient pas, lorsqu’elle juge elle outrepasse les mesures de modération et lorsqu’elle passe un accord elle le transgresse” exprime que selon les savants, l’hypocrisie dont il est question ici n’est pas l’hypocrisie de croyance mais l’hypocrisie d’action. (Tirmidhî, Iman, 14)

Dans le Coran, les mots “nifâq”, “mounâfiqoun” et “mounâfiqât” sont utilisés. Dans de nombreux versets, on parle de manifestations reflétées dans la vie commune des situations psychologiques des hypocrites et de leurs effets. En effet, il est exprimé que contrairement à leurs aspects extérieurs, ils sont peureux, ils craignent la guerre, ils sont radins, menteurs et orgueilleux, ils donnent de l’importance à l’ostentation, ils prient pour des profits matériels, ils sont froids face aux actes d’adoration, ils essayent de bafouer la récolte (la production et l’économie) et la génération (la lignée et la société), ils s’efforcent de propager le mal et, face à ceci à empêcher le bien, ils se moquent d’Allah et des croyants, ils essayent d’empêcher l’aide envers les Musulmans, ils ont de la rancune envers les croyants, ils propagent des mauvaises nouvelles, ils organisent des activités secrètes au sujet de révolte face au Prophète (saw).

Dans de nombreux versets du Coran et, en particulier dans les sourates Hashr, Baqara et Tawba les caractéristiques des hypocrites et leurs activités sont beaucoup racontées. Par ailleurs, dans le Coran se trouve une sourate au nom de Mounafiqoun/les hypocrites.

Dans de nombreux versets du Coran et, en particulier dans les sourates Hashr, Baqara et Tawba les caractèristiques des hypocrites et leurs activités sont beaucoup racontés. Par ailleurs, dans le Coran se trouve une sourate au nom de Mounafiqoun/les hypocrites. En effet, dans cette dernière sourate leurs caractéristiques sont décrites ainsi:

Muhammad!) Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent: «Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah» Allah sait que tu es vraiment Son messager; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs. Ils prennent leurs serments pour bouclier et obstruent le chemin d’Allah. Quelles mauvaises choses que ce qu’ils faisaient! C’est parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leurs cœurs donc, ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien.” (Mounafiqoun 63/1-3)

D’une manière semblable, les versets présents dans la sourate Nour sont d’une nature à résumer tous leurs états: “Et ils disent: «Nous croyons en Allah et au messager et nous obéissons». Puis après cela, une partie d’entre eux fait volte-face. Ce ne sont point ceux-là les croyants. Et quand on les appelle vers Allah et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-uns d’entre eux s’éloignent. Mais s’ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis. Y a-t-il une maladie dans leurs cœurs? ou doutent-ils ? ou craignent-ils qu’Allah les opprime, ainsi que Son messager? Non!... mais ce sont eux les injustes. » (Nour, 24/47-50)

Les hypocrites de Médine qui ne pouvaient déclarer ouvertement leur incroyance face aux Musulmans n’avaient pas d’autres solutions que de se montrer comme étant Musulman et comme appliquant les ordres de la religion ainsi que de former une solidarité avec les tribus et, de mettre en place leurs plans, leurs pièges et leurs manigances avec des méthodes sournoises, secrètes et complexes. Leurs discordes, leurs pièges et complots contre les Musulmans étaient sus par le Prophète (saw). D’autre part, les versets du Coran les critiquaient et dévoilaient leurs plans secrets.

Parmi les gens, il y a ceux qui disent: «Nous croyons en Allah et au Jour dernier!» tandis qu’en fait, ils n’y croient pas. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte. Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, à cause de ce qu’ils mentaient. Et quand on leur dit: «Ne semez pas la corruption sur la terre», ils disent: «Au contraire nous ne sommes que des réformateurs!» Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte. Et quand on leur dit: «Croyez comme les gens ont cru», ils disent: «Croirons-nous comme ont cru les faibles d’esprit?» Certes, ce sont eux les véritables faibles d’esprit, mais ils ne le savent pas. Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent: «Nous croyons»; mais quand ils se trouvent seuls avec leurs diables, ils disent: «Nous sommes avec vous; en effet nous ne faisions que nous moquer (d’eux)». C’est Allah qui Se moque d’eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement. Eh bien, leur négoce n’a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie. Ils ressemblent à quelqu’un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l’entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement).” (Baqara 2/8-18)

“Et ils (les hypocrites) jurent par Allah qu’ils sont vraiment des vôtres; alors qu’ils ne le sont pas. Mais ce sont des gens peureux. S’ils trouvaient un refuge, des cavernes ou un souterrain, ils s’y tourneraient donc et s’y précipiteraient à bride abattue.” (Tawba, 9/56-57)

“Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n’ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit). Annonce aux hypocrites qu’il y a pour eux un châtiment douloureux.” (Nisâ, 4/137-138) Ceux qui restent dans l’expectative à votre égard; si une victoire vous vient de la part d’Allah, ils disent: «N’étions-nous pas avec vous?» et s’il en revient un avantage aux mécréants, ils leur disent: «Est-ce que nous n’avons pas mis la main sur vous pour vous soustraire aux croyants?» Eh bien, Allah jugera entre vous au Jour de la Résurrection. Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants. Les hypocrites cherchent à tromper Allah. Et c'est Lui qui les trompe. Et lorsqu’ils se lèvent pour la prière, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Allah. Ils sont indécis (entre les croyants et les mécréants,) n’appartenant ni aux uns ni aux autres. Or, quiconque Allah égare, jamais tu ne trouveras de chemin pour lui. » (Nisa, 4/141-143)

“Et ils (les hypocrites) jurent par Allah qu’ils sont vraiment des vôtres; alors qu’ils ne le sont pas. Mais ce sont des gens peureux. S’ils trouvaient un refuge, des cavernes ou un souterrain, ils s’y tourneraient donc et s’y précipiteraient à bride abattue.” (Tawba, 9/56-57)

“ (Ô Muhammad!) Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent: «Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah» Allah sait que tu es vraiment Son messager; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs. Ils prennent leurs serments pour bouclier et obstruent le chemin d’Allah. Quelles mauvaises choses que ce qu’ils faisaient! C’est parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leurs cœurs donc, ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien. Et quand tu les vois, leurs corps t’émerveillent; et s’ils parlent tu écoutes leur parole. Ils sont comme des bûches appuyées (contre des murs) et ils pensent que chaque cri est dirigé contre eux. L’ennemi c’est eux. Prends-y garde. Qu’Allah les extermine! Comme les voilà détournés (du droit chemin).” (Les hypocrites, 63/1-4)

Alors qu’Abdullah b. Ubey b. Selûl, qui était à la tête du mouvement de discorde, était sur le point de devenir le chef de la ville de Yathrib, l’hégire du Prophète (saw) empêcha ceci de se réaliser. C’est pourquoi, il fut hostile face au Prophète (saw) et aux autres croyants et, avec les hypocrites qu’il rassembla à ses côtés il participa à tous types d’activités contre les compagnons. Les hypocrites qui étaient sous sa direction ont collaboré avec tous les éléments ennemis prenant pour cible la société musulmane qui essayait de se former à Médine. D’un côté, ils les ont provoqués contre les Musulmans et d’un autre côté, ils ont informé les ennemis sur les faiblesses des Musulmans. Ils ont provoqué et incité les polythéistes Mecquois, tout comme les juifs vivant à l’intérieur et à l’extérieur de Médine, mais aussi les polythéistes Arabes présents aux alentours de Médine contre les Musulmans. Sans aucun doute, leurs plus grands associés ont été les juifs de Médine. Ils se sont opposés contre les Musulmans ensemble, ils se sont solidarisés sur la préparation de pièges, ils ont réuni leurs activités. Nous pouvons même affirmer que le renforcement des hypocrites, leur résistance, le fait qu’ils étaient à l’affut des ruses et des pièges a seulement été possible avec le soutien qu’ils ont vu des Juifs, avec la solidarité formée entre eux et leur aide.

Le Prophète (saw) savait qu’un mouvement entrepris face aux hypocrites allait ouvrir de grandes brèches dans le camp des croyants et, qu’il pouvait être la cause de crise interne entre eux.  C’est pourquoi, il a essayé d’étendre le problème des hypocrites dans le temps tout en essayant de les neutraliser avec douceur. En effet, au début de la deuxième moitié de la période Mecquoise après que la force des Juifs fut brisée, tout le monde commença à remarquer que la voix des hypocrites commença à baisser, que la manifestation de leurs activités diminua, qu’ils essayaient de se montrer sympathiques envers les Musulmans et que leur nombre diminua.

L’élément qui rendait les hypocrites dangereux pour les Musulmans est qu’ils se trouvaient en personne à Médine et entre les compagnons et que chacun d’entre eux faisait partie des tribus Aws et Hazraj vivant dans la ville. C’est pourquoi, une tentative de punition contre eux était pratiquement impossible. Le Prophète (saw), conscient de la situation s’est comporté très minutieusement face à cet ennemi secret, il réalisa un combat d’une manière patiente et équilibrée contre cet ennemi intérieur menaçant l’unité de Médine. En effet, à ce niveau il n’y a pas de transmission sur le fait que le Prophète (saw) considéra les hypocrites comme des ennemis avec lequel il fallait se battre, qu’il ordonna de les tuer ou alors qu’il empêcha les discordes de leurs leaders avec un mouvement opposé. Malgré qu’ils montraient des comportements tels que des péchés cachés, l’hostilité, être contre les Musulmans, empêcher la guerre sainte (jihad), tromper les Musulmans pendant la guerre, animer la haine et l’hostilité, essayer de répandre la peur parmi les Musulmans, animer leurs maux, mal parler sur leurs femmes, former une solidarité avec les ennemis, être amis avec eux, suivre l’incroyance après la foi, il n’y a pas eu de traitement sévère contre eux. Le Prophète (saw) a jugé que la douceur et la patience seraient convenables. Car, certains Musulmans sincères avaient des liens de parenté avec les hypocrites. Le Prophète (saw) savait qu’un mouvement entrepris face aux hypocrites allait ouvrir de grandes brèches dans le camp des croyants et, qu’il pouvait être la cause de crise interne entre eux.  C’est pourquoi, il a essayé d’étendre le problème des hypocrites dans le temps tout en essayant de les neutraliser avec douceur. En effet, au début de la deuxième moitié de la période Mecquoise après que la force des Juifs fut brisée, tout le monde commença à remarquer que la voix des hypocrites commença à baisser, que la manifestation de leurs activités diminua, qu’ils essayaient de se montrer sympathiques envers les Musulmans et que leur nombre diminua. Ces évolutions ont clairement démontré combien la politique de l’Envoyé d’Allah (saw) face aux hypocrites fut un pas correct.

 

Commentaires

 
Aucun message. Cliquez pour ajouter un commentaire

Suivez ledernierprophete.info