Sira
Vie du Prophète Muhammad (saw)
 

13 - L’année du chagrin

En l’an 10 de la mission prophétique, Abou Talib, l’oncle du Prophète (saw) qui l’avait toujours soutenu et son épouse Khadija, avec laquelle il avait vécu pendant vingt-cinq ans une vie heureuse, décèdèrent l’un et l’autre avec trois jours d’écart (10 Ramadan/19 avril 620). Leur disparition affecta profondément le Messager d’Allah (saw) et les Musulmans. Pour cette raison, cette année fut nommée Sanat Al Houzn (Âm Al Houzn, l’année du chagrin). À la mort d’Abou Talib, Abou Lahab qui était chef du clan hachémite dut, sous l’insistance de ses soeurs, se résoudre à prendre sous sa protection le Messager d’Allah (saw) dont il ne reconnaissait pas la prophétie. Seulement, après un certain temps et à l’instigation d’Ouqba b. Abou Mouayt et Abou Jahl, il revint sur sa décision. Aussi, lors de son retour de Tâif, le Prophète (saw)  ne put entrer à la Mecque qu’en vertu de la protection que lui accorda un autre polythéiste qurayshite.

 

Commentaires

 
Aucun message. Cliquez pour ajouter un commentaire

Suivez ledernierprophete.info